Amitié et fraternité

Posté par soukarno le 19 octobre 2009

ombreenfant.jpg

Peut-on mettre sur le meme piedestal l’amitié et la fraternité?

Je suis tenté pour dire oui, mais ce n’est pas aussi évident. Et j’avoue que ça ne coure pas les rues. Pour réaliser une vraie amitié le vécu devra prouver qu’après chaque tempéte, il y’a le beau temps, les nuages ne sont qu’éphéméres. On peut évoquer dans ce cas le lien fraternel. Le passage de l’amitié vers la fraternité sera possible et peut-etre effectif. Le sens biologique du frère deviendra alors accessoire.

Au fait qu’en est-il d’abord de l’amitié? Je crois qu’elle vit des moments forts difficiles, les tentations matérielles de notre société sont omniprésentes. Elle ne cours pas les rues je le redis. Ou si, on la trouve à chaque coin de quartier, de village, de ville…, mais elle est tellement légére qu’elle s’évapore dés que l’intéret qui l’a fait naitre est remis en cause. Mais il reste encore des crédules qui parlent avec passion de l’amitié sans en vérifier au préalable ses fondements. Cela a permis le développement d’un nouveau genre d’amitié, de circonstance, périodique, forcée…, maitrisé par une faune d’escrocs de la parlote, et d’opportunistes de tout bord.

Je crois en l’amitié qui se vit, qui se vérifie, qui se jauge, car elle est plus que cela, elle est sincére, spontanée, désinteressée. Ne dit-on pas que pour bien recevoir il faut savoir donner. Le débat est ouvert.

 

Laisser un commentaire

 

pautiron |
aidealapersonne |
***POINT DE VUE*** |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fons sur lussan
| jijicinqsept
| CARAMELS